chicha

Aussi connue sous le nom de narguilé, ou encore water-pipe, la chicha tabac ne cesse de séduire de plus en plus de fumeurs. Qu’il s’agisse d’un fumeur assidu ou d’un fumeur occasionnel, certains ont déjà fait l’expérience de fumer la chicha chez des connaissances ou lors d’une fête. Actuellement, elle séduit la plupart des adolescents. À quoi est donc dû ce grand succès de la chicha ? Les réponses dans l’article.

Un commerce en pleine ascension

D’origine perse, la chicha séduit de plus en plus de consommateurs. Elle est souvent consommée dans une fête privée, de plus en plus de bars à chicha ont également vu le jour dans plusieurs localités. La chicha tabac accorde l’occasion de consommer une mixtion de mélasse et de tabac. La plupart des consommateurs y ajoutent du colorant ou des fruits afin d’obtenir un aspect gustatif et visuel plus authentique.

Les adolescents sont de plus en plus attirés par la consommation de la grande chicha. Effectivement, d’après une enquête, près de 50 % des jeunes âgés de 16 ans ont déjà pris du narguilé. Inhaler de la fumée glacée et souvent parfumée peut paraître plus bienfaisant que consommer une cigarette à émanation chaude et plus pugnace pour l’organisme.

Un grand retour sur le marché

La chicha est très estimée depuis des années. Mais cette dernière a perdu sa popularité avec le parvenu des cigarettes, soutenu par un marchandisage accrocheur, sur le commerce. Néanmoins, la consommation de la chicha a repris de sa superbe au Moyen-Orient, pendant les années 90. Puis durant les années 2000, qui ont été très lumineuses à son grand retour dans les fêtes entre copains. D’après l’OMS, les fumeurs de chicha atteignent près de 100 millions dans le monde entier, avec une grande consommation en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique.

Avec un stylisme plus étudié, des mini chicha aux versions de gamme supérieure, le narguilé est devenu un inévitable dans le monde du tabac. Chaque consommateur peut y trouver son bonheur, parmi les chicha pas cher jusqu’aux narguilés de gamme supérieure. La praticité et la convivialité sont deux points très importants qui rendent la chicha plus abordable pour tout le monde.

Une ludique initiation

Le narguilé est conçu et consommé sur un univers ludique. Effectivement, composer une chicha convenablement requiert des savoir-faire spécifiques. L’eau contenue dans la cuve ne doit pas être au-dessus d’une certaine hauteur afin d’éviter une remontée aqueuse qui rendrait impossible la consommation de la chicha tabac. Afin d’accorder une ignition homogène et pour que les cendres ne puissent franchir la cheminée, il faut que les trous qui se trouvent sur la feuille d’aluminium du feu ne soient pas trop évasés et doivent être constants. Et pour amorcer une parfaite combustion, il faut adopter la bonne technique pour l’allumer. Si nécessaire, il faut humidifier la chicha en fonction de son niveau de dureté pour qu’il ne brûle pas très vite.

Une fois la petite chicha allumée, elle doit être consommée de façon régulière et les quantités de charbon nécessitent d’être réglées en fonction du besoin. En sus, le choix de la chicha et du charbon sont aussi des points à faire pendant la préparation du narguilé.

Cela donne accès à une initiation ludique venant du préparateur qui se charge de composer un parfait narguilé, où l’unique acte du consommateur se récapitule à son allumage. Outre sa composition, la prise de la grande chicha délivre une quantité plus importante de fumée contrairement à la cigarette ordinaire. Cette émanation accorde au fumeur de concevoir des figures plus ou moins sophistiquées et cela s’intègre complètement dans cet univers ludique.